appelezmoisuper

Mélenchon se prend pour Staline

In La Gauche on mai 15, 2012 at 6:15

La gauche a pour caractéristique de ne pas s’appliquer la même censure qu’elle inflige à ses adversaires.  Le terrorisme intellectuel qu’exerce la gauche est condamnable, malsain. Parfois, il est justifié. Notamment lorsqu’il s’agit de condamner les quelques mots d’esprits concernant « les heures sombres de notre histoire. » Au-delà de cas particulier, elle se croit apte à juger abusivement de ce qui est bon ou mauvais, parce que la gauche n’aurait pas de sang sur les mains, contrairement aux fascistes (se dit d’individus n’étant pas d’accord avec la doxa socialo-communiste ex: de Gaulle, Chirac, Sarkozy, ce dernier étant à ranger dans la sous-catégorie des pétainistes). Hors durant la seconde guerre mondiale elle n’a pas eu une attitude que l’on pourrait qualifier d’exemplaire. C’est ainsi qu’Aragon dresse les louanges du pacte germano-soviétique, c’est ainsi que le Front Populaire vote les pleins pouvoir à Pétain, c’est aussi ainsi que le Parti Communiste ne s’engage dans la résistance qu’après avoir recommandé de fraterniser avec l’allemand dans l’Humanité:

« Les conversations amicales se multiplient entre travailleurs parisiens et soldats allemands : Nous en sommes heureux. Apprenons à nous connaître, et quand on dit aux soldats allemands que les députés communistes ont été jetés en prison et qu’en 1923, les communistes se dressèrent contre l’occupation de la Ruhr, on travaille pour la fraternité franco-allemande. » L’Humanité clandestine, n°61

 Et ne parlons pas du stalinisme, des horreurs du castrisme, des crimes commis par le Che, du maoïsme, des Khmers,… La gauche communiste a des des litres et des litres de sang sur les mains, elle est donc mal placée pour donner des leçons de morale à ses ennemis politiques.

Voilà comment sur le compte officiel de Jean-Luc Mélenchon, guignol politicard qui n’existe que par opposition à Marine Le Pen, qui est un fervent admirateur de Chavez, qui aime dans la Révolution Française tout ce qui est le moins aimable, se permet d’ironiser sur Staline ( 43 millions de morts). Imaginez ce que Mélenchon n’aurait pas piaillé si un homme de droite s’était permis le même genre de blague pas drôle. Si l’on veut imposer à la terre entière son politiquement correct, sa morale dégoulinante, encore faut-il se l’appliquer à soi-même.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :